Accueil > Commune > Histoire

Elections de 1908

Elections de 1908

Ce début du XXème siècle fut marqué par l’affaire Dreyfus, cet officier français, d’origine juive, accusé d’avoir des relations avec l’attaché militaire d’Allemagne à Paris, d’abord condamné puis gracié.

Cette affaire qui s’échelonna de 1894 à 1906 perturba profondément la vie politique française opposant Dreyfusards (Clemenceau et son journal "L’Aurore" dans lequel Émile Zola écrit son fameux article "J’accuse") et anti-dreyfusards (Drumont et son journal "La France Juive" et une partie de la presse catholique).

C’est à la suite de cette campagne qu’arrivèrent au pouvoir les Radicaux. Selon Georges Duby dans son "Histoire de France" défenseurs des intérêts des commerçants, des artisans, des petits fonctionnaires, des employés ... plus individualistes qu’égalitaires, hostiles à l’autorité et aux autorités sociales. Les radicaux animèrent les ministères Waldeck Rousseau, puis Emile Combes (1902) C’est sous le ministère Combes qu’a été votée la loi de séparation de l’Église et de l’État (9 décembre 1905).

C’est dans ce contexte politique tendu que se dérouleront les élections municipales de 1908.

Deux listes s’opposent à Fraisans :

  • celle de "la Forge" qui, comme l’indique l’Abbé Pelletier dans son ouvrage "Dampierre et Fraisans à travers les âges", avait toujours été au pouvoir : Selon les annotations manuscrites portées sur un bulletin par le curé de Fraisans de l’époque, l’abbé Caroillon, elle comportait le directeur de la Forge, des ouvriers des Forges, le Dr Chancenotte et des commerçants.
  • celle du parti radical et radical socialiste, à base d’ouvriers des forges, de commerçants et de cultivateurs.
    Pour ces deux listes, les annotations de l’abbé Caroillon nous dispensent de tous commentaires.

A la suite de ces élections, la liste radicale sera élue en entier ; Paul Lebland, propriétaire à l’époque de la maison 6 rue du Pont, sera nommé maire et Joseph Milleret adjoint.

1910 sera l’année terrible : inondations record en janvier ; grève aux forges de mai à juillet. L’abbé Pelletier dans son ouvrage considère que cette année-là Paul Lebland assumera bien son rôle humanitaire. Fait-il allusion aux inondations ou aux grèves ? Toujours est-il que les grèves entraîneront le déclin des Forges, malgré le répit causé par la guerre de 1914-1918, qui avait entraîné une certaine reprise d’activité.
Quant au maire Paul Lebland, il succombera à une attaque cérébrale en 1911 à l’âge de 46 ans. L’adjoint Joseph Milleret assurera l’intérim, avant d’être nommé conseiller d’arrondissement cette même année 1911.

Pierre Loidreau, boucher retraité, succédera à Paul Lebland jusqu’à sa mort en 1931. L’ancienne propriété Loidreau est celle habitée par MM Pichegru et Reynaud.
Ces joutes électorales ont sans doute fait l’objet de nombreux articles dans la presse de l’époque.

Aux curieux de les rechercher !

Pierre MILLERET

Portfolio

Louez comme vous le souhaitez !

Nous tenons à votre disposition des espaces à louer pour vos réunions, fêtes et spectacles. Cliquez sur les images pour découvrir nos salles !

La salle des fêtes
de la Mairie de Fraisans

Pour tout renseignement :


Consultez la page dédiée de ce site :
Location de la salle des fêtes.

La salle de spectacles
des Forges de Fraisans

Pour tout renseignement :


Consultez le site des Forges de Fraisans : www.lesforgesdefraisans.com

Agenda de la Mairie



Agenda des Forges


Retrouvez la programmation de l'espace culturel des Forges de Fraisans sur le site :
www.lesforgesdefraisans.com

Un renseignement sur Fraisans ? Contactez-nous »