Accueil > Commune > Patrimoine

Les routes en 1715

Les routes en 1715

Le démembrement de 1715 effectué à la demande du seigneur Nicolas Pourcheresse, actuellement détenu par la mairie de Dampierre permet de reconstituer le réseau routier de l’époque.

Le grand chemin de Dole à Besançon (l’actuelle RN73) constituait, comme aujourd’hui, la grande voie de circulation. Des diligences reliaient Besançon à Paris en une semaine avec des relais à Saint Vit, Orchamps et Dole permettant de changer chevaux et postillons. Les relais de Saint Vit et Orchamps sont toujours visibles.
Pas de bitume bien sûr, mais une route empierrée et entretenue plus ou moins bien grâce aux corvées locales.

Les maîtres de poste étaient des personnages dispensés de payer l’impôt. Nicolas Pourcheresse était maître de poste à Saint Vit avant de devenir fermier des forges de Fraisans.

Le cadastre de Dampierre conserve la trace de l’ancienne voie romaine de Châlon à Besançon que l’on peut suivre depuis la route de Dampierre aux Minerais en tournant à droite jusqu’à l’entrée d’Evans. Fraisans à l’écart du grand chemin était en relations avec tous les villages environnants suivant des itinéraires qui ont parfois disparu.

Sans église, Fraisans communiquait avec Dampierre par un chemin qui, après l’actuel pont sur le canal, passait à travers champs pour aboutir au bac sur le Doubs qui débouchait sur l’actuelle ruelle de l’abreuvoir.

Le chemin des mines reliait, par Châteauneuf, les Minerais aux forges de Fraisans. Par Châteauneuf passait également une route reliant directement Fraisans à le Petit Mercey et le Grand Mercey.

Sur la rive gauche du Doubs, Salans pouvait être rejoint soit par le pied de la colline de Mignot soit en empruntant, à gauche, le chemin qui longeait l’ancien château sur la colline de Mottet et filait à travers champs jusqu’à Salans, soit par l’actuelle route de Salans, un embranchement à droite,après la route du collège, permettait de rejoindre la Corne en longeant la forêt de Chaux.

La route de Courtefontaine passait par la rue Mayoux et la forêt pour éviter le ruisseau de Charbeny.

Celle conduisant à Fourg, depuis le bac, empruntait la rue des Rouchottes et coupait l’actuel Chemin Blanc pour rejoindre la forêt de Chaux. Le Chemin Blanc conduisant à Arc et Senans était la route du sel venant de Salins. C’était une route très importante qui traversait la rivière au bac pour alimenter le nord de la Province. Un pont, souvent rompu par les inondations ou les guerres, avait existé jusqu’au milieu du XVII° siècle, un peu en amont du bac. (voir l’article sur les Routes du Sel).
Le chemin de Rans existait comme aujourd’hui par la plaine, mais un autre chemin conduisait directement au martinet du Rendey en tournant à gauche sur la route de Rans après le lavoir de Cercenne. Ce martinet, sur la route de Rans à Arc et Senans appartenait aux forges de Fraisans.

Les conditions de circulation sur ces chemins étaient souvent très précaires mais les gens se déplaçaient beaucoup en voiture à cheval ou à pied.

L’activité des forges entraînait de nombreux charrois (minerai de fer, bois pour alimenter les usines, produits finis livrés à Dole ou à Besançon).

Par ailleurs, Fraisans, chef lieu de Prévôté regroupant une quinzaine de villages, était un centre de réunions-important.

Pierre Milleret

Louez comme vous le souhaitez !

Nous tenons à votre disposition des espaces à louer pour vos réunions, fêtes et spectacles. Cliquez sur les images pour découvrir nos salles !

La salle des fêtes
de la Mairie de Fraisans

Pour tout renseignement :


Consultez la page dédiée de ce site :
Location de la salle des fêtes.

La salle de spectacles
des Forges de Fraisans

Pour tout renseignement :


Consultez le site des Forges de Fraisans : www.lesforgesdefraisans.com

Agenda de la Mairie



Agenda des Forges


Retrouvez la programmation de l'espace culturel des Forges de Fraisans sur le site :
www.lesforgesdefraisans.com

Un renseignement sur Fraisans ? Contactez-nous »